Suivez-nous Mentions légales

Un chauffage toutes énergies
Accueil / Nos propositions / Un chauffage toutes énergies
Retour

Un chauffage toutes énergies

Énergies & Avenir représente la filière d’un chauffage qui accepte toutes les énergies, fossiles comme renouvelables. Compatibles avec toutes les énergies, les équipements du chauffage à eau chaude sont installés dans deux logements sur trois en France.

Les énergies renouvelables

Une énergie renouvelable est une source d’énergie qui se reconstitue assez rapidement pour être considérée comme inépuisable à l’échelle de l’homme. Il s’agit d’énergies issues principalement du rayonnement solaire, de la force de l’eau ou du vent, de la chaleur de la terre, du bois, de la biomasse

Biofioul

Ces combustibles liquides sont destinés à être incorporés ou à se substituer au fioul domestique. Ils sont obtenus à partir d’oléagineux tels que le colza ou le tournesol. Ils peuvent...

Ces combustibles liquides sont destinés à être incorporés ou à se substituer au fioul domestique. Ils sont obtenus à partir d’oléagineux tels que le colza ou le tournesol. Ils peuvent être utilisés sous forme d’huile pure ou estérifiés par mélange avec du méthanol (lui-même issu de la betterave). Ils peuvent être intégrés au fioul domestique dans une proportion maximale de 30 % du mélange sans modification importante des installations.

Biogaz

Le biogaz est une énergie renouvelable issue de la dégradation de matières organiques. Le biogaz regroupe les gaz d’origine renouvelable, et notamment le biométhane et le biopropane. La...

Le biogaz est une énergie renouvelable issue de la dégradation de matières organiques.

Le biogaz regroupe les gaz d’origine renouvelable, et notamment le biométhane et le biopropane. La complémentarité de ces biogaz permet d’apporter une solution très peu carbonée sur l’ensemble du territoire.

Bois

Une maison sur quatre utilise désormais le bois-énergie comme solution de chauffage d’appoint, via les cheminées, des poêles à bois ou des chaudières individuelles de plus en plus...

Une maison sur quatre utilise désormais le bois-énergie comme solution de chauffage d’appoint, via les cheminées, des poêles à bois ou des chaudières individuelles de plus en plus performantes. Parfois en complément d’un système de chauffage à eau chaude, le bois peut être utilisé comme combustible et possède une grande souplesse d’utilisation.

1,3

millions de logements en France utilisent du bois pour se chauffer.

Source : Ceren - Données sur l’énergie dans le résidentiel en France Métropolitaine - 2018

L'énergie solaire

Il convient de distinguer l’énergie solaire thermique et l’énergie solaire photovoltaïque. Le solaire thermique : à l’échelle d’une habitation individuelle ou collective, il est...

Il convient de distinguer l’énergie solaire thermique et l’énergie solaire photovoltaïque.

Le solaire thermique : à l’échelle d’une habitation individuelle ou collective, il est possible d’installer un chauffe-eau solaire ou un chauffage solaire : il s’agit de capteurs vitrés installés le plus souvent sur la toiture, dans lesquels circule un liquide caloporteur réchauffé par le rayonnement solaire, qui transmet la chaleur à un chauffe-eau ou à l’installation de chauffage. En France, ce procédé permet de couvrir environ 50 % en moyenne des besoins en eau chaude ou d’apporter éventuellement un complément de chauffage.

L’énergie solaire photovoltaïque désigne l’électricité produite par transformation d’une partie du rayonnement solaire par une cellule photovoltaïque. Plusieurs cellules sont reliées entre elles sur un module solaire, et plusieurs modules sont regroupés dans une centrale solaire pour alimenter un réseau de distribution électrique qui produit de l’électricité consommée localement. Le surplus peut d’être revendu à EDF dans des conditions définies par arrêté ministériel.

Géothermie

La géothermie englobe toutes les énergies contenues naturellement dans le sol (nappes phréatiques, chaleur du soleil (accumulée à la surface du sol) pour utilisation sous forme de chaleur grâce...

La géothermie englobe toutes les énergies contenues naturellement dans le sol (nappes phréatiques, chaleur du soleil (accumulée à la surface du sol) pour utilisation sous forme de chaleur grâce à une pompe à chaleur. Dans certains cas, la géothermie peut aussi être exploitée directement comme source de chaleur sans recourir à une pompe à chaleur.

151 900

logements ont recours à la géothermie pour se chauffer en France

Source : Dossier d’étude de l’AFPAC réalisé dans le cadre de la PPE – Parc existant en 2017

Les énergies fossiles

Une énergie fossile désigne l’énergie produite à partir de roches issues de la fossilisation des êtres vivants. Elles sont présentes en quantité limitée et non renouvelable à l’échelle géologique.

Les principales énergies fossiles utilisées dans le domaine du chauffage à eau chaude sont, par ordre d’importance sur le marché :

Le gaz

Le gaz : Deuxième énergie de réseau et stockable la plus consommée en France, le gaz est utilisé par deux foyers sur trois, soit environ 13 millions de foyers. C’est l’énergie fossile la...

Le gaz : Deuxième énergie de réseau et stockable la plus consommée en France, le gaz est utilisé par deux foyers sur trois, soit environ 13 millions de foyers. C’est l’énergie fossile la moins carbonée. Le gaz est disponible sur l’ensemble du territoire français. Cette disponibilité est permise par la complémentarité du gaz naturel, du butane et du propane, et grâce à l’adaptation de la distribution en fonction des territoires, en réseaux, citerne ou bouteille. Le gaz répond aux usages professionnels et domestiques. Dans les foyers, il est surtout connu pour ses usages domestiques (chauffage, eau chaude sanitaire et cuisson).

Gaz naturel : constitué principalement de méthane, il est distribué via des canalisations souterraines dans plus de 9 000 communes. Les réserves de gaz naturel sont importantes et augmentent avec les nouvelles techniques d’exploration et d’extraction qui permettent un forage plus profond.

Gaz butane et propane :  ce sont deux gaz présents à l’état naturel dans les champs de gaz en mélange avec le méthane, couramment appelé « gaz naturel ». Ils sont issus à 70% des champs de gaz naturel. Autrefois brûlés, ces gaz sont à présent utilisés pour leur forte densité énergétique. Ils sont complémentaires du gaz naturel et apporte une solution dans les 27 000 communes non desservies par le réseau de gaz naturel.

11,8

millions de logements en France utilisent du gaz pour se chauffer.

Ceren - Données sur l’énergie dans le résidentiel en France Métropolitaine - 2018

Le fioul domestique

Le fioul domestique : issu du raffinage du pétrole, c’est un hydrocarbure liquide. Il est stocké en réservoirs aériens ou enterrés chez l’utilisateur final.  

Le fioul domestique : issu du raffinage du pétrole, c’est un hydrocarbure liquide. Il est stocké en réservoirs aériens ou enterrés chez l’utilisateur final.

 

3,5

millions de logements en France utilisent du fioul pour se chauffer.

Ceren - Données sur l’énergie dans le résidentiel en France Métropolitaine - 2018

L’hydrogène

Son bilan carbone dépend essentiellement de la façon dont il est produit. Il existe 3 formes d’hydrogène : « gris », « bleu » et « vert ». Aujourd’hui 95% de la production...

Son bilan carbone dépend essentiellement de la façon dont il est produit. Il existe 3 formes d’hydrogène : « gris », « bleu » et « vert ». Aujourd’hui 95% de la production mondiale d’hydrogène est générée à partir de vaporeformage de combustibles fossiles : il s’agit d’hydrogène dit « gris ». Sa grande densité massique d’énergie alliée à sa faible densité volumique fait de l’hydrogène une source d’énergie en plein essor car il permet de stocker la production intermittente d’électricité des énergie renouvelables. Le but est de favoriser l’hydrogène dit « vert », produit à partir d’énergies renouvelables (éolien et photovoltaïque essentiellement). Un frein d’importance se heurte encore à sa généralisation : son coût de production est entre 1,5 et 5 fois plus élevé que l’hydrogène produit à partir du gaz naturel. L’hydrogène dit « bleu » est quant à lui produit par des combustibles fossiles mais en y associant un dispositif de capture et de stockage du CO2. Cette solution de transition n’est pas sans intérêt, même si elle se heurte à des freins technologiques et d’approvisionnement.

Émissions de CO2 des énergies (gCO2/kWh)

Émissions de CO2 des énergies

Source : Base carbone de l’ADEME