Au sommaire de la newsletter d'octobre

Énergies et Avenir salue la publication de la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte

Après 150 heures de débat, 5 034 amendements déposés et un passage par le bureau du Conseil Constitutionnel, la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte a achevé son épopée parlementaire par sa publication au Journal Officiel du 18 août. Ce texte, présenté comme une des priorités du quinquennat de François HOLLANDE, a pour ambition d’inscrire la France dans un nouveau modèle énergétique. A quelques mois de la COP21, la France, pays hôte de ce rendez-vous majeur pour le climat, se devait d’adopter une loi ambitieuse afin d’envoyer un signal fort aux autres nations.
>> En savoir plus

*******************************************************************************************************

Énergies et Avenir revient sur son petit-déjeuner débat autour de « La rénovation énergétique des bâtiments du parc tertiaire public »

Représentant 912 millions de m2 et étant à l’origine de 30% des émissions de gaz à effet de serre liées au bâtiment, le secteur tertiaire constitue un important gisement d’économies d’énergie et un défi majeur des politiques de rénovation énergétique. Les bâtiments d’enseignement représentent près de 20% du parc tertiaire, soit environ 180 millions de m2. Ils nécessitent une attention particulière, notamment au vu des objectifs fixés par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte. Face à l’ampleur du défi, Énergies et Avenir a souhaité réunir les différents acteurs du secteur, experts, journalistes et institutionnels autour d’un petit-déjeuner débat sur la « La rénovation énergétique des bâtiments d’enseignement ».
>> En savoir plus

******************************************************************************************************

Refonte de l’étiquette énergétique : Énergies et Avenir invite les pouvoirs publics à agir

En plein été, et à la surprise de tous, la Commission européenne a présenté un nouveau projet de règlement européen sur l’étiquetage pour l’efficacité énergétique, venant abroger la directive 2010/30. Le texte, qui entrerait en vigueur le 1er janvier 2017, viendrait ainsi refondre entièrement les classes actuelles en réinstaurant un classement de A à G de tous les produits.
>> En savoir plus



((remove)) pour vous désinscrire ((open))