Si vous n'arrivez pas à lire correctement cette newsletter, ((link))





Novembre 2012


Energies et Avenir publie son nouveau Guide pratique RT 2012 à destination des professionnels

Energies & Avenir a présenté à la presse et aux professionnels son nouveau Guide pratique RT 2012 « Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d’eau chaude sanitaire en résidentiel » lors d’une Conférence à Paris le 26 octobre 2012.

Ce Guide, développé par le réseau d’experts d’Energies et Avenir avec l’appui technique du COSTIC et de CARDONNEL Ingénierie, s’inscrit dans la volonté de l’association d’accompagner les professionnels de la filière. Illustré de nombreux schémas et visuels pratiques expliquant les caractéristiques techniques des réseaux de distribution dans le cadre de la RT 2012, le Guide pratique RT 2012 et l’outil de calcul de pré-sélection des pompes et circulateurs sont disponibles  gratuitement sur le site www.energies-avenir.fr

Simple et didactique, il décrit les types de distribution des réseaux de chauffage et d’ECS et précise leurs caractéristiques. Accompagnant le professionnel, il explique les évolutions de la prise en compte des systèmes dans la RT 2012, aide à saisir les valeurs à renseigner et apporte des méthodes d’estimation pour le pré-dimensionnement des réseaux et des circulateurs.

Retrouvez le Guide pratique RT 2012 et l’ensemble des études d’Energies et Avenir en cliquant ici.



****************************************************

Pas de transition énergétique pertinente sans des outils adaptés

Dans le cadre du grand débat national sur la transition énergétique, Energies et Avenir – par le biais d’une tribune publiée sur Le Cercle des Echos– soutien que la transition énergétique et ses objectifs ambitieux d’économies d’énergie  pose la question du futur mix énergétique et de l’évaluation des émissions de gaz à effet de serre.

Rappelant que le contenu en CO2 des différentes formes d’énergies et son affichage sont des éléments clés, l’association précise que s’il existe une forme de consensus autour des émissions de GES des énergies traditionnelles, celles de l’électricité fait débat. L’association ajoute que le contenu CO2 de l’électricité dépend d’une réalité très complexe, comme l’utilisation que l’on en fait, son mode de production, son importation lors des pointes hivernales…

Energies et Avenir soutien dans cette tribune qu’il convient d’identifier les méthodes les mieux adaptées à ce calcul : « moyenne » pour réaliser des bilans d’émissions, « marginale » pour  une démarche prospective. C’est par consensus que la définition de ces méthodes pourra être adoptée, en mettant autour de la table les parties prenantes. C’est un Observatoire du CO2 qu’Energies et Avenir appelle une nouvelle fois de ses vœux, piloté par une instance publique, transparente et impartiale.

Retrouvez la tribune publiée par Energies et Avenir dans le Cercle de Echos ici.

****************************************************

Pour Energies et Avenir, l’isolation ne doit pas être la voie exclusive pour la rénovation énergétique des bâtiments

A l’issue de la Conférence environnementale, Energies et Avenir a rappelé son soutien au Gouvernement pour faire de l’efficacité énergétique « la grande priorité du quinquennat » en demandant cependant de ne pas privilégier l’isolation comme solution unique.
Alors que ce discours « tout isolation » prend corps dans de nombreuses prises de positions, Energies et Avenir a tenu à souligner que la rénovation et l’entretien des équipements de chauffage dans une logique de complémentarité avec l’isolation des combles offrent une performance immédiate, pour un coût et une rentabilité appréciables dans une période plus serrée pour les dépenses des ménages.  

Par voie de presse, Energies et Avenir s’est appuyée sur ses deux études portant sur la rénovation maisons individuelles et des logements collectifs, le programme « Habiter Mieux » de l’Anah et le Rapport interministériel pour le Comité d’Evaluation des dépenses fiscales et des niches sociales pour démontrer qu’il est préférable de commencer les travaux en associant  changement de l’équipement de chauffage et isolation des combles.

Bien que reconnaissant les vertus de l’isolation thermique des bâtiments – qui réduit les besoins de chauffage dans la durée – l’association a rappelé d’une part son coût important et la longueur du temps de retour sur investissement et d’autre part les problèmes sanitaires et d’inconfort soulevés. Energies et Avenir a conclu sa prise de position en préconisant la cohérence des travaux et leur programmation dans le temps en privilégiant la complémentarité et la hiérarchisation des solutions.

Communiqué de presse téléchargeable ici

****************************************************

Découvrez toutes les publications d’Energies et Avenir sur le site www.energies-avenir.fr



Si vous ne souhaitez plus recevoir de message d'Energies et Avenir, ((remove))

((open))