Ce site utilise des cookies en vue d'améliorer votre expérience en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité.
En savoir plusOK

Café débat « Entre conseils et aides financières : comment simplifier pour dynamiser la rénovation énergétique ? »

Comment dynamiser la rénovation énergétique ? Des solutions simples existent !

Le mercredi 17 décembre 2014, l’association Energies et Avenir, qui représente l’ensemble des professionnels des systèmes à eau chaude pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire, a organisé un petit-déjeuner débat intitulé « Quelle simplification des aides et du conseil aux ménages pour dynamiser la rénovation énergétique ? ». A l’occasion de ce débat, Énergies et Avenir et ses invités ont plaidé en faveur d’une dynamisation de la rénovation énergétique, notamment par la simplification des aides et du conseil aux ménages, parfois désorientés par la complexité des réglementations et des dispositifs proposés.

A cette occasion plusieurs intervenants issus de différents organismes tels que le Commissariat général au développement durable (CGDD), la Chambre des Diagnostiqueurs Immobiliers FNAIM, la fédération des PACT, l’UNA CPC de la CAPEB, ou encore Uniclima, ont proposé leurs solutions en vue de stimuler les actions de rénovation énergétique.

Trois idées majeures sont ainsi ressorties des débats :

  • la lisibilité et la pérennité des réglementations ;
  • le renforcement du rôle de « conseil » des installateurs ;
  • l’amélioration de la communication envers les ménages.

L’ensemble des intervenants a souligné l’intérêt des dispositifs d’incitation adoptés récemment et notamment le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et son taux unique de 30%. Bruno Gal, président de l'Union Nationale Artisanale Couverture Plomberie Chauffage de la CAPEB, a salué cette avancée qui représente « un grand progrès pour les professionnels » tout en précisant que les artisans avaient besoin d’une « visibilité à moyen terme » sur ces dispositifs. Dans cette optique,  Hervé Thelinge, président d’Énergies et Avenir, a également appelé à une « pérennité des aides publiques dédiées à la rénovation énergétique des logements.»

Les experts se sont également accordés sur le rôle central que doivent occuper les professionnels du bâtiment dans l’accompagnement des particuliers. Ces derniers expriment en effet le besoin d’être guidé dans le choix des travaux qui offriront la meilleure performance ainsi qu’un retour sur investissement avantageux. Selon Eric Pautard, sociologue au Commissariat général au développement durable « les professionnels sont les conseillers numéro un des ménages, il faut donc donner plus de moyens aux petites entreprises.»

Enfin, les intervenants ont également rappelé la nécessité d’améliorer la communication à destination des ménages, et notamment concernant les choix qui leurs sont offerts en matière de rénovation. Hervé Thelinge a rappelé la nécessité de « renforcer l’information des ménages sur les travaux uniques et les bouquets qui leur garantissent le meilleur rapport performance/coût » y voyant là une « solution simple mais efficace pour dynamiser la rénovation énergétique.»

Téléchargez le compte-rendu complet du débat ici

Maisons individuelles

Maisons individuelles

Livret d'entretien

Livret d'entretien

Confort et bâtiments performants

Etude Confort des occupants dans les bâtiments performants

Guide Intelligence Hydraulique

Guide Intelligence Hydraulique