Ce site utilise des cookies en vue d'améliorer votre expérience en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité.
En savoir plusOK

février 2008

En vue du projet de loi sur le Grenelle de l’environnement du printemps 2008, Energies et Avenir a été reçu par Alain MAUGARD, président du comité opérationnel « Bâtiments neufs et existants ». L’association a également été consultée par le comité « Rénovation des bâtiments existants » présidé par Philippe PELLETIER. 

A travers sa contribution, Energies et Avenir a confirmé l’engagement de ses adhérents à développer un chauffage durable à travers la boucle à eau chaude, qui permet de répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux actuels dans le bâtiment neuf ou existant.

Energies & Avenir a donc insisté sur 3 points essentiels dans le cadre de sa participation :

- Un soutien financier équitable : Energies et Avenir soutient les mécanismes d’aide et d’incitation nécessaires à l’installation ou à la rénovation des systèmes les plus vertueux concernant la performance énergétique des bâtiments, à condition qu’il soient équitables : à performance équivalente, les investissements doivent bénéficier d‘incitations fiscales identiques. Ces aides et incitations pourraient être financées par l’affectation de taxes éventuelles, proposées notamment dans le rapport d’étape de Philippe PELLETIER, afin de ne pas alourdir le budget de l’Etat.

- Des méthodes fiables d’évaluation et de comparaison des systèmes de chauffage : les équipements contribuant à l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments doivent être comparés entre eux selon des critères d’évaluation équitable. L’expression des consommations en énergie primaire reste la plus pertinente. La méthode retenue doit être fiable et objective, et obtenir un consensus de tous les experts. A ce titre, l’amélioration de la qualité du DPE, des méthodes de calcul sur lesquelles il est fondé et des préconisations auxquelles il donne lieu reste un pré-requis essentiel.

- Un Observatoire à missions étendues : Energies et Avenir propose de créer un Observatoire des émissions de CO2 pour chaque énergie et par usage afin, notamment, de fonder l’action collective sur un indicateur objectif, actualisé et public. Cette instance pourrait trouver sa place dans l’Observatoire de la performance énergétique des bâtiments proposé au ministre dans le rapport d’étape consacré à la « Rénovation des bâtiments existants ».

Confort et bâtiments performants

Etude Confort des occupants dans les bâtiments performants

Votre installation de chauffage et de production d'ECS

Votre installation de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire

Rénovation "Enseignement"

Rénovation des bâtiments d'enseignement

Propositions pour les prochaines élections

Nos propositions pour 2017