Ce site utilise des cookies en vue d'améliorer votre expérience en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité.
En savoir plusOK

Chauffage durable Energies et Avenir : Foire aux questions

1. Qui l'association Energies et Avenir représente-t-elle ?

Energies et Avenir regroupe l'ensemble des professions de la filière du chauffage à eau chaude. Elle réunit les fournisseurs d'énergies, les organisations professionnelles du bâtiment, de l'exploitation maintenance et entretien, ainsi que les fabricants et distributeurs d'équipement.

La filière chauffage à eau chaude représente aujourd'hui un chiffre d'affaires de 75 milliards d'Euros et emploie 250 000 personnes en France.

Voir la liste complète des adhérents d'Energie et Avenir

2. Quelle est la finalité d'Energies et Avenir ?

La mission de l'association est de promouvoir le chauffage durable en proposant avec les acteurs concernés des solutions permettant de relever les défis énergétiques et environnementaux qui s'annoncent. Il s'agit aussi, avec tous les acteurs du monde de l'énergie et du logement, de concourir à leur mise en œuvre et à leur suivi.

En savoir plus sur nos propositions.

3. Quels sont vos moyens d'action ?

En tant qu'association de type « loi 1901 », créée en juillet 1991, Energies et Avenir, précédemment EC2 :

  • favorise les rencontres entre ses membres pour assurer entre eux tous échanges d'informations, d'expériences et d'actions collectives,
  • permet aux professionnels concernés par ce mode de chauffage de constituer, vis à vis des pouvoirs publics et des autres grands acteurs économiques, une force de propositions constructive et reconnue.
  • fait connaître les facteurs d'intérêt de la solution « chauffage à eau chaude », en organisant toutes études et actions susceptibles de permettre une meilleure connaissance et diffusion de cette solution.

En savoir plus sur les actions mises en place par Energies et Avenir.

4. Qu'est ce que le facteur 4 ?

Le facteur 4 désigne l'objectif que s'est fixé la France concernant le défi écologique et énergétique que constitue le réchauffement climatique. À savoir diviser par 4 ses émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2050.

À cet effet, un groupe de travail baptisé « Facteur 4 » a élaboré un rapport remis aux ministres de l'Industrie et de l'Ecologie en octobre 2006 qui rappelle que : « Il y a une politique qui fait l'unanimité : elle porte sur les enjeux constitués par le parc des bâtiments existants tout autant que par les constructions nouvelles ».

En savoir plus sur les moyens d'atteindre le facteur 4 par l'amélioration de la consommation énergétique des bâtiments.

5. Qu'est ce que le chauffage à eau chaude ?

Il s'agit tout simplement du chauffage central. Le principe du chauffage à eau chaude est une boucle dans laquelle circule de l'eau chauffée de 30° à 50° distribuée vers des émetteurs de chaleur (radiateurs ou planchers chauffants) qui diffusent la chaleur de l'eau dans les pièces. Le chauffage de l'eau est assuré par un générateur qui peut être une chaudière, des panneaux solaires, une pompe à chaleur, une cogénération. L'ensemble est piloté par une régulation centralisée, de préférence programmable. De nouveaux générateurs à la fois très performants et répondant aux exigences du développement durable sont en cours de développement : la micro cogénération d'ici 2010 et la pile à combustible au-delà de cette échéance.
Le chauffage à eau chaude est compatible avec toutes les énergies renouvelables, notamment les plus porteuses d'avenir (biomasse, géothermie, solaire, agrocom, éolien, agrocombustibles, biocombustibles...) et traditionnelles (bois).

En savoir plus sur les systèmes de chauffage à eau chaude

6. Comment fonctionne le chauffage à eau chaude ?

Voir l'animation Flash

7. Pourquoi parlez-vous de chauffage durable ?

Le chauffage à eau chaude est un système qui s'inscrit dans une logique de développement durable pour deux raisons :

  • Il est compatible avec toutes les énergies renouvelables, notamment les plus porteuses d'avenir (biomasse, géothermie, solaire, agrocombustible...). La proportion des chauffages à eau chaude installés en logements neufs en 2005 et associés à des énergies renouvelables a été près de quatre fois supérieur à celui des autres formes de chauffage.
  • Dans le secteur résidentiel/tertiaire, les gisements d'économies d'énergie restent très importants, notamment en ce qui concerne le chauffage, qui représente 60 % de la consommation d'énergie du secteur. Il est donc essentiel de traiter de la chaleur en tant que telle et non uniquement à partir des sources d'énergies qui la produisent. Comme le signale un rapport parlementaire sur les énergies locales, « Avec 35 % de la consommation finale d'énergie, la chaleur représente le premier poste énergétique de la France, loin devant l'électricité spécifique (11 %).... ».

En savoir plus sur la contribution des solutions de chauffage à eau chaude dans l'efficacité énergétique et la réduction du CO2.

8. Quelles sont les énergies renouvelables utilisables avec le chauffage à eau chaude ?

Le chauffage à eau chaude est compatible avec toutes les énergies renouvelables, notamment les plus porteuses d'avenir que sont la biomasse, la géothermie, les agrocombustibles, l'éolien et l'énergie solaire.

En savoir plus sur le fonctionnement des solutions de chauffage à eau chaude (animation Flash).

9. Quels sont les avantages du système de chauffage à eau chaude ?

Le système de chauffage à eau chaude allie la meilleure performance économique (cf. choix des bailleurs sociaux) et le meilleur confort pour l'utilisateur final.

  • Il est le plus économique sur le moyen terme avec un générateur performant, comme les chaudières à condensation ;
  • Il autorise un fonctionnement multi énergies intégrant les énergies renouvelables tout en conservant les installations initiales;
  • Il permet une substitution des énergies utilisées, c'est-à-dire la possibilité de changer plusieurs fois d'énergies pendant la durée de vie du bâtiment (un siècle en moyenne).
  • Il dispose encore d'un potentiel d'amélioration énergétique sans équivalent : notamment avec deux voies d'amélioration spécifique, à savoir l'évolution des matériels et la généralisation de la maintenance.

En savoir plus sur les atouts environnementaux du chauffage à eau chaude.

10. En quoi le système de chauffage à eau chaude peut-il contribuer à réduire les émissions de C02 ?

Le chauffage à eau chaude permet de mettre en place des systèmes durables à la fois multi énergies, réversibles et réservant une part croissante à la chaleur d'origine renouvelable. Chaque renouvellement d'un système de chauffage vétuste (une chaudière sur trois a plus de 15 ans) permet d'économiser jusqu'à de 30 % de CO2 émis (soit 2 tonnes/an pour une chaudière individuelle et 30 tonnes pour une chaudière collective).

En savoir plus sur les atouts environnementaux du chauffage à eau chaude.

11. Les progrès en isolation des bâtiments ne vont-ils pas suffisamment permettre de réduire la consommation énergétique pour que le choix du système de chauffage devienne secondaire ?

Que ce soit pour la construction ou pour la réhabilitation, les gisements d'efficacité énergétique immédiats se situent à deux niveaux : l'enveloppe du bâtiment et les systèmes de chauffage.

L'amélioration du parc existant peut être obtenue en partie par des moyens d'isolation thermique. Par exemple, le remplacement d'un simple vitrage par un vitrage à isolation renforcée permet de diviser par trois les déperditions d'énergie par m² de surface vitrée1. Toutefois, l'isolation des bâtiments présente des limites : coût, courbe d'efficacité, qualité de l'air, réduction des surfaces. Elle peut aussi induire un report dans la modernisation des équipements de chauffage alors que, par exemple, le remplacement d'une chaudière vétuste par une chaudière moderne (basse température ou à condensation) permet un gain de consommation énergétique de 20 à 30 %, soit une économie moyenne de 2 tonnes de CO2 par an pour une chaudière individuelle et de 30 tonnes pour une chaudière collective.

En savoir plus sur les bénéfices des solutions de chauffage à eau chaude.

1 Parvenir au facteur 4 dans le bâtiment existant – Ademe – Janvier 2006

Confort et bâtiments performants

Etude Confort des occupants dans les bâtiments performants

Votre installation de chauffage et de production d'ECS

Votre installation de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire

Rénovation "Enseignement"

Rénovation des bâtiments d'enseignement

Propositions pour les prochaines élections

Nos propositions pour 2017