Ce site utilise des cookies en vue d'améliorer votre expérience en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité.
En savoir plusOK

Le chauffage en matière de CO2

Réduire les consommations énergétiques du Bâtiment afin d’atteindre les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre

Pour lutter efficacement contre le changement climatique, la France s'est fixée au travers de la loi de transition énergétique les objectifs d'atteindre une réduction de 40% de ses émissions de gaz à effet de serre (GES) entre 1990 et 2030 et de parvenir à une division par 4 de ses GES entre 1990 et 2050. Pour atteindre ce Facteur 4 et diversifier son bouquet énergétique, la France doit donc réfléchir à sa première dépense énergétique : le chauffage des bâtiments résidentiels et tertiaires, secteur qui représente plus de 40% de notre consommation d'énergie et 25% des émissions de GES, essentiellement pour des usages liés à la chaleur (chauffage, eau chaude sanitaire, climatisation).

Dans ce contexte, la rénovation énergétique a donc un rôle important à jouer. Les différentes études réalisées par Énergies et Avenir démontrent que le remplacement des équipements offre, à lui seul, des économies d’énergie substantielles allant jusqu’à 50% et que le bouquet de travaux alliant l’isolation de la toiture et le remplacement des équipements permet dans la plupart des cas, et pour un rapport investissement / performance avantageux, d’atteindre le label HPE rénovation.    

La rénovation des systèmes de chauffage à eau chaude représente donc un gisement non négligeable de réduction des gaz à effet de serre mais qui ne doit pas faire oublier que les choix fait aujourd’hui dans la construction neuve en résidentiel et en tertiaire nous engagent pour le siècle à venir.

Le contenu en CO2 des différentes formes d’énergie est un élément clé dans la définition des politiques énergétiques. La performance énergétique et environnementale des bâtiments est déterminante pour la planète, et son affichage est un outil important pour sensibiliser et informer les entreprises, les collectivités territoriales ou les ménages.

S’il existe une forme de consensus autour des émissions de gaz à effet de serre (GES), ou leur équivalent en CO2, des énergies traditionnelles (gaz naturel, propane, charbon, fioul), celles de l’électricité font l'objet de discussions et débats. En effet, elles sont largement corrélées à l’utilisation que l’on fait de l’électricité, aux modes de production (nucléaire, hydraulique, thermique, énergies renouvelables) ainsi qu’aux importations lors des pointes hivernales.

Plusieurs méthodes de calcul du contenu CO2 de l'électricité existent, dont la méthode dite "d'évaluation moyenne saisonnière", la plus répandue en France, et leurs résultats peuvent fortement diverger en raison d'une réalité complexe. Energies et Avenir considère qu'aucune des méthodes existantes ne peut être considérée comme "bonne" ou "mauvaise", mais qu'il est indispensable que chaque méthode soit utilisée en fonction du contexte et du problème posé, de manière à être la plus pertinente possible.

Le recours massif à l’énergie électrique pour le chauffage dans le neuf pourrait avoir pour conséquence de multiplier la production d’électricité d’ici 2050 et de limiter la diminution des GES, en ce que l'énergie utilisée est produite principalement à partir de centrales thermiques nécessaires pour répondre au pic de demande hivernale.

Le chauffage à eau chaude est quant à lui multi-énergies et réversible. C’est un vecteur de développement des énergies renouvelables (bois énergie, solaire, agrocombustible) et des technologies de demain (micro-cogénération et pile à combustible notamment). Il dispose d’un potentiel d’amélioration énergétique sans équivalent et allie performance économique et confort.

Dans le logement neuf comme dans l’ancien, nous proposons donc des mesures permettant de réconcilier les objectifs de réduction du C02 avec les impératifs économiques mais aussi les attentes de confort. 

Confort et bâtiments performants

Etude Confort des occupants dans les bâtiments performants

Votre installation de chauffage et de production d'ECS

Votre installation de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire

Rénovation "Enseignement"

Rénovation des bâtiments d'enseignement

Propositions pour les prochaines élections

Nos propositions pour 2017