Ce site utilise des cookies en vue d'améliorer votre expérience en ligne. En poursuivant votre navigation, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité.
En savoir plusOK

Économies d'énergie : nos propositions

1. La mise en place d’un Observatoire du CO2

  • Mettre en place un observatoire officiel des émissions de CO2 par énergie et par usage,ayant pour rôles d'assurer le suivi des émissions des gaz à effet de serre et d'orienter les futures réglementations et leurs dispositifs d’application sur des bases objectives. 
  • Actualiser dans ce cadre les références servant de base à la réglementation, notamment en ce qui concerne les émissions de CO2 par kWh des différentes énergies et leur évolution prévisible à 15-20 ans (durée de vie moyenne d’un système de chauffage).
  • Centraliser les données issues du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) ; les données issues de ce diagnostic permettront un suivi des consommations des logements selon l'âge et le système de chauffage.

2. Dans tous les bâtiments :

  • Développer l’utilisation des énergies renouvelables à travers l’implantation de chauffages à eau chaude dans les bâtiments neufs ou leur modernisation dans le parc existant.
  • Le système de chauffage à eau chaude est la solution qui se combine le mieux avec l’utilisation d’énergies renouvelables.
  • L’association d’une chaudière et de capteurs solaires permet à elle seule une économie de 30% de CO2.
  • Les réseaux de chauffage urbain constituent un excellent vecteur pour les énergies renouvelables. La chaleur qu’ils distribuent provient pour près de 20% d’énergies renouvelables (soit l’équivalent de 350 000 logements) et pour 32% de la cogénération.

3. Dans le parc existant :

  • Généraliser la maintenance et la modernisation des équipements pour réduire de 25 à 30% les émissions de CO2.
  • Améliorer le contenu des DPE et augmenter les compétences thermiques des diagnostiqueurs.
  • Favoriser l'obligation pour l’occupant d’un logement l'entretien annuel global de sa chaudière ainsi qu’une inspection de l’installation de chauffage dans son ensemble pour les chaudières de plus de 15 ans et de l’étendre à l’ensemble des générateurs de chauffage à eau chaude, pompes à chaleur comprises.
  • Étendre les aides fiscales aux bailleurs et aux résidences secondaires

4. En construction neuve :

  • Porter la part des systèmes de chauffage à eau chaude à 50% de la construction neuve dans les trois prochaines années, pour éviter le pic de consommation électrique hivernal responsable de la forte augmentation des émissions de CO2. (cf. page Contenu CO2).

Confort et bâtiments performants

Etude Confort des occupants dans les bâtiments performants

Votre installation de chauffage et de production d'ECS

Votre installation de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire

Rénovation "Enseignement"

Rénovation des bâtiments d'enseignement

Propositions pour les prochaines élections

Nos propositions pour 2017